lundi 18 avril 2011

LES RÉVOLUTIONS ARABES ! LES MASSES ONT FAIT IRRUPTION SUR LA SCENE DE L'HISTOIRE.

Les masses ont fait irruption sur la scène de l'histoire pour prendre en main leur destin,balayant ces dictateurs aux pouvoirs absolus, appuyés sur l'impérialisme et de puissants appareils répressifs.
Mais,une révolution ne se réduit pas à un « Grand soir »; elle ne se confond pas avec le moment insurrectionnel, celui de la prise du pouvoir victorieuse par les masses révolutionnaires, balayant les derniers vestiges de l'ancien régime. Une révolution, c'est avant tout un processus historique ayant ses rythmes propres, qui se déploie dans le temps de manière variable selon les rapports de forces et dont la nature et la conclusion ne sont nullement déterminées à l'avance. Toute révolution démocratique et sociale — surtout dans des pays qui comptent une classe ouvrière massive comme c'est le cas en Tunisie et en Égypte — a un puissant potentiel anticapitaliste. Mais toute révolution démocratique et sociale ne débouche pas nécessairement, ni automatiquement, sur une révolution socialiste victorieuse. C'est là qu'entre en ligne de compte de manière déterminante le rôle des organisations et des militant-e-s révolutionnaires, l'évolution de la conscience et de l'organisation de classe indépendante des masses, le degré de confrontation avec l'adversaire et la solidarité indispensable de la part des travailleurs et des forces progressistes du monde entier.
La lutte et le combat  ne sont pas finis. Mais viennent tout juste de commencer. Ce n’est que maintenant que le peuple pourra trouver sa réelle liberté et faire en sorte que plus jamais elle ne lui soit prise.
Combattants de rue ! le combat continue !
main dans la main ! car l'avenir est incertain !....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire