vendredi 8 juillet 2016

Euro 2016 : l’Afrique en finale



L’équipe de France qui a battu 2 à 0 l’équipe d’Allemagne est composée de 7 joueurs d’origine africaine dont plusieurs possèdent d’ailleurs la double nationalité : Samuel Umtiti (Cameroun), Patrice Evra (Sénégal), Bacary Sagna (Sénégal), Paul Pogba (Guinée), Blaise Matuidi (Angola), N’Golo Kanté (Mali), Moussa Sissoko (Mali).
Hier, au stade Vélodrome à Marseille, Hollande, Valls, Cazeneuve avaient effectué le déplacement pour applaudir les stars de l’équipe de France. Mais cet amour de nos dirigeants pour des citoyens français d’origine africaine est assez nouveau et très opportuniste.
Rappelez-vous il y a quelques années, Manuel Valls n’affichait pas un amour passionné pour ses administrés un peu trop colorés, lui qui demandait à ses collaborateurs de mettre plus de "blancs", de "white", de "blancos" dans sa ville d’Evry. (1)
Cet été encore, grâce à la politique migratoire de Hollande, des millions de touristes vont patauger dans l’eau ou baignent les cadavres encore chauds de migrants africains qui se noient par milliers en tentant leur chance en Europe.
Chaque semaine, sur ordre de nos chers dirigeants socialistes qui adorent les noirs, pourvu qu’ils jouent bien au football, des centaines de migrants africains sont expulsés manu militari des bidonvilles indignes dans lesquels on les parque provisoirement avant de les renvoyer au pays.
Le foot a bon dos et nos dirigeants savent bien en profiter. Dans la Rome antique on offrait à la plèbe les jeux du cirque. En France socialiste, on offre au peuple l’Euro de foot. Que les Français soient plus nombreux à fêter 2 buts qu’à manifester contre le 49.3 et le viol de la démocratie par les socialistes en dit long sur l’état de notre pays.
La volonté des dirigeants de s’afficher lors des matchs n’est pas innocente. Au plus bas dans les sondages, ils ne veulent surtout pas rater la dernière occasion qui leur reste de se refaire une santé avant les élections de 2017. Vous imaginez le tableau ? Hollande et son gouvernement recevant l’Equipe de France, Championne d’Europe, à l’Elysée... Pas sur que Valls réclame plus de blancos sur la photo cette fois.
Fini la loi travail, finies les grèves à répétition, finies les violences policières, finies les conséquences du Brexit. La vie en rose, quoi.
Aujourd’hui, les vrais vainqueurs ne sont certainement pas les Français qui chantent à tue-tête dans la rue la victoire des blacks, pardon, des bleus. Ce sont Hollande et Valls qui peuvent continuer tranquillement leur entreprise méthodique de démolition du pays en priant que l’armada africaine de l’équipe de France les conduise à la victoire dimanche prochain.
Philippe Alain http://philippealain.blogspot.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire