mardi 3 mars 2015

UKRAINE : Les Etats-Unis poussent à l’escalade en armant Kiev par l’intermédiaire d’Abu Dhabi (Moon of Alabama), Si les Européens ne parviennent pas à contrecarrer Washington, l’Ukraine s’enflammera et l’Europe avec elle.



En dépit des profondes inquiétudes exprimées par leurs alliés européens, les États-Unis trahissent leur propres déclarations de ne pas livrer d’armes à l’Ukraine et augmentent ainsi les chances de l’élargissement d’une guerre catastrophique en Europe.
Le président du coup d’Etat ukrainien Porochenko est allé à au salon international des armes à Dubaï. Là, il a rencontré le chef des ventes d’armement militaire étatsunien.
ABU DHABI - Le président ukrainien Petro Porochenko doit rencontrer, ici, des entreprises de défense américaines, mardi, lors du grand salon de l’armement, même si le gouvernement américain n’a pas autorisé les firmes à vendre des armes létales à Kiev.
Frank Kendall, le responsable des achats du Pentagone doit rencontrer une délégation ukrainienne lundi soir, cependant Porochenko ne devrait pas être là. Kendall, dans une interview, a dit qu’il apportera un message de soutien des États-Unis.
"Je pense que la conversation portera sur leurs besoins", a déclaré Kendall au site d’information Défense One quelques heures avant la réunion. "Nous sommes limités présentement en termes de ce que nous sommes en mesure de leur fournir, mais quand nous pouvons rendre service, nous le faisons."
Porochenko, poussé par ses sponsors américains néocons, veut la guerre totale avec la Russie. Le vice-ministre des Affaires étrangères de Porosheko, actuellement en visite au Canada, a relayé le message :

Le vice-ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine, dit qu’il se prépare à une "guerre totale" contre la Russie et veut que le Canada l’aide en lui fournissant des armes létales et la formation qui va avec.
Vadym Prystaiko, qui jusqu’à l’automne dernier était l’ambassadeur de l’Ukraine au Canada, dit que le monde ne doit pas avoir peur de se joindre à l’Ukraine dans sa lutte contre une puissance nucléaire.
Dans l’esprit de ces gens mener une "guerre totale" contre une superpuissance nucléaire comme la Russie n’est pas un problème. Ce sont vraiment des fous.
La Russie dit que si les Etatsuniens livrent des armes à l’Ukraine cela créera un vrai problème. Les Russes ne parlent pas pour ne rien dire. Juste pour donner un aperçu de la manière dont elle contrecarrerait un tel problème, la Russie vient de proposer à l’Iran de lui vendre un système de défense antimissile S-300 amélioré :
Sergei Chemezov, directeur général de la société de défense russe Rostec, a déclaré que Téhéran envisageait de leur acheter un système Antey-2500, un système de défense anti-aérienne à capacités anti-balistiques.
L’Antey-2500 est un système mobile de missiles sol-air qui offre des capacités améliorées de combat, permettant la destruction d’avions et de missiles balistiques à une distance d’environ 2,5 km, selon son fabricant, Almaz-Antey.
Le système a été développé à partir d’une version moins avancée - le système S-300V des années 1980 - qui a une portée de 200 km. Un contrat de 2007 pour fournir le système S-300 à l’Iran avait été annulé en 2010, sous la pression des Etats-Unis et d’Israël...
Un tel système en Iran, en cas de conflit, mettrait en danger tous les avions étatsuniens au Moyen-Orient.
Mais cette menace n’a pas fait reculer les États-Unis. Comme l’a dit le marchand d’armes des États-Unis à Abu Dhabi : "Quand nous pouvons rendre service, nous le faisons". Les États-Unis vont maintenant blanchir leur programme d’armement de Kiev grâce à leurs dictatures-clientes du Moyen-Orient :
Christopher Miller @ChristopherJM
Porochenko, les Émirats Arabes Unis sont d’accord pour "livrer certains types d’armements et de matériel militaire à #Ukraine."
Les Émirats Arabes Unis ne sont pas connus comme étant des fabricants d’armes. Mais ils achètent beaucoup d’armes américaines. Ils vont maintenant les transférer à l’Ukraine pendant que les Etats-Unis jureront leurs grands dieux qu’ils n’arment pas l’Ukraine. S’imaginent-ils qu’on va les croire ?
Voilà encore une dangereuse escalade du conflit en Ukraine due aux machinations américaines. Cela se produit au moment même où la Russie, la France, l’Allemagne et l’Ukraine se réunissent à Paris pour essayer d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de Minsk 2 sur le cessez-le feu et une solution politique de la guerre civile en Ukraine :
Lundi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères d’Ukraine, Yevhen Perebyinis, a dit que pendant leur réunion à Paris, le quatuor des ministres des Affaires étrangères se concentrera sur la mise en œuvre des accords de Minsk et le retrait de l’artillerie lourde dans Donbass.
Le gouvernement ukrainien a déclaré qu’il ne retirerait pas son artillerie aussi longtemps qu’il y aurait des escarmouches autour de quelques points chauds le long de la ligne du cessez-le-feu. A Shirokyne, à l’est de Mariopol le bataillon néo-nazi Azov pro-gouvernemental continue d’attaquer les fédéralistes. La propagande ukrainienne soutient que les fédéralistes se préparent à attaquer Mariopol. C’est absurde et les fédéralistes ont nié avoir l’intention de poursuivre les combats. Contrairement au gouvernement ukrainien, les fédéralistes ont commencé à retirer leur artillerie et continueront à le faire.
Le gouvernement ukrainien viole l’accord de Minsk 2 en ne retirant pas son artillerie lourde de la ligne du cessez-le feu. Les États-Unis arment l’armée ukrainienne et vont bientôt entraîner les forces volontaires néo-nazies de la "garde nationale".
Les grandes puissances européennes, l’Allemagne, la France et la Russie, essaient de calmer le conflit. Les États-Unis et ses caniches de Kiev continueront à jeter de l’huile sur le feu. Si les Européens ne parviennent pas à contrecarrer Washington, l’Ukraine s’enflammera et l’Europe avec elle.
Dans la prochaine escalade les Livraisons étatsuniennes d’armes à Kiev seront blanchies par l’intermédiaire d’Abu Dhabi.
Traduction : Dominique Muselet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire