jeudi 5 septembre 2013

Syrie : le gouvernement français avance des "preuves" qui ne prouvent rien…. Les "preuves" sont bâties sur de fausses prémisses, de faux syllogismes et de fausses conclusions.

Les arguments des responsables russes exposés par l’agence de presse RIA* s’appliquent entièrement aux prétendues preuves fournies le 2 septembre par le gouvernement français pour faire changer d’avis aux 2/3 des Français opposés aux frappes militaires contre la Syrie. Les "preuves" françaises s’appuient sur des vidéos que tout le monde a déjà vues depuis le fameux 21 août quand Fabius a sonné, le premier, le rappel des troupes pour partir en guerre contre la Syrie. Ces images ne prouvent rien sur la responsabilité de l’armée syrienne dans l’attaque chimique. Et à vouloir trop prouver … on prouve le contraire. La promptitude de Fabius à réagir sur toutes les chaînes de TV tenderait plutôt à indiquer qu’il était au "parfum", ou qu’il est l’un des principaux concepteurs de la campagne mondiale d’intox contre la Syrie.
Les "preuves" sont bâties sur de fausses prémisses, de faux syllogismes et de fausses conclusions.
 l’armée syrienne possèderait des armes chimiques. Mais qu’est-ce que cela peut prouver et quelle loi interdit sa détention par la Syrie ? N’aurait-elle pas le droit de se prémunir contre Israël, laquelle détient l’arme nucléaire, une arme autrement plus destructrice et meurtrière que l’arme chimique, obtenue, ne l’oublions pas, grâce à l’aide technique que les socialistes français lui ont apportée en 1956 pour la fabriquer ? N’a-t-elle pas le droit de se doter des moyens de dissuasion pour se protéger d’un Etat expansionniste et agressif, responsable unique de l’instabilité et des conflits militaires dans la région depuis 60 ans, avec le soutien des USA ?
 des bris de roquettes ont été retrouvés, or seule l’armée syrienne "peut les lancer". Les rebelles n’en disposeraient pas. Ils n’auraient pas les moyens techniques pour lancer une telle attaque. Donc cela "prouve" la responsabilité de Assad. Sauf que Fabius et ses amis commettent un petit mensonge. Ils cachent le fait que les "rebelles" - formés à 90 % de mercenaires intégristes venus du monde entier, y compris de France - sont super armés par l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Turquie. L’examen des vidéos publiés par les intégristes sur Youtube depuis deux ans le montre sans discussion. Et Fabius et ses amis ont-ils oublié que le groupe de criminels japonais qui a répandu le gaz sarin en 1995 dans le métro de Tokyo était encore moins nanti matériellement et financièrement que les mercenaires opérant en Syrie.
 Fabius et ses amis prétendent que l’usage de l’arme chimique suppose une grande coordination entre les groupes "d’insurgés". Là aussi ils mentent par omission parce qu’ils feignent d’ignorer ce que savent tous ceux qui ont suivi depuis deux années l’évolution de la situation militaire en Syrie : les opérations de ces groupes sont coordonnées de l’extérieur par des agents spéciaux français et américains depuis la Turquie et des zones montagneuses syriennes proches de la Turquie échappant au contrôle de l’armée syrienne. Des ordres opérationnels tactiques cryptés sont émis par ces agents. Ils sont captés à l’aide d’appareils sophistiqués dont disposent les chefs mercenaires en abondance depuis deux ans, ce que les vidéos en circulation sur Youtube ont également montré, vidéos devenues subitement inaccessibles ces jours-ci, depuis l’appel à la grande croisade anti-syrienne.
 dernier point : que sont-ils partis faire en Syrie les commandos super-entraînés formés aux USA et infiltrés à partir de la Jordanie vers les faubourgs de Damas quelques jours avant le 21 août, information révélée par Le Figaro et dont, bizarrement, plus personne ne parle ?
par  Algerep

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire