vendredi 16 septembre 2011

Libye: l'Alba demande à l'ONU de ne pas reconnaître le CNT

Vendredi 16 septembre 2011

Les pays du bloc de gauche latino-américain Alba (Alternative bolivarienne pour les Amériques) a demandé au président de l'Assemblée générale de l'ONU que « le gouvernement illégitime » du Conseil national de transition (CNT) ne puisse pas occuper le siège de la Libye.

« Le siège de la Libye aux Nations unies ne doit pas être occupé par unefaction ou un gouvernement provisoire illégitime imposé par une intervention extérieure », demande la lettre signée aux noms des ambassadeurs de l'Alba par le représentant permanent du Venezuela auprès de l'ONU à New York Jorge Valero,  et dont l'AFP a obtenu une copie.

Le courrier, daté de mardi et adressé au président de la 66ème Assemblée générale de l'ONU, le qatari Nasser Abdulaziz Al-Nasser, recommande un « débat en profondeur » sur le sujet par le Comité des mandats qui doit se réunir  mercredi à New York. Pour l'Alba, le Comité des mandats doit « empêcher l'occupation du siège de la Libye (à l'ONU) jusqu'àl'établissement d'un gouvernement légitime, sans intervention étrangère, d'un gouvernement qui reflète la volonté libre et souveraine de la Libye ».

Si le bloc de gauche latino-américain persiste, cela pourrait obliger les193 Etats membres de l'ONU à voter pour savoir s'ils admettent la présence d'une représentation du CNT. En règle générale, le Comité des mandats émet une recommandation qui est adoptée par consensus par l'Assemblée générale. L'Alba est composée de Cuba, le Venezuela, l'Equateur, la Bolivie, le Nicaragua, la Dominique et les deux petits Etats caribéens de Saint-Vincent-et-Grenadines et Antigua et Barbuda.
L'Expression

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire