samedi 10 septembre 2011

La Turquie va briser le blocus de Gaza, sous la protection de ses forces navales

vendredi 9 septembre 2011
Défiant le blocus israélien, le Premier ministre Erdogan a déclaré que la Turquie allait envoyer des convois d’aide vers Gaza sous la protection de ses forces navales.

La complicité occidentale active avec le blocus israélien sur Gaza, ainsi que la lâcheté et la compromission des pays de la Ligue arabe, ont ouvert un boulevard à la Turquie qui a pris la place de "champion" de la cause palestinienne - Photo : EPA
 
Les forces navales de la Turquie escorteront des navires turcs transportant de l’aide humanitaire à destination de la bande de Gaza, a déclaré le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.
Cette déclaration est la conséquence du refus d’Israël de s’excuser pour son raid meurtrier sur une flottille qui se rendait, en mai 2010, vers le territoire palestinien sous blocus.
« Nous avons de l’aide humanitaire qui doit être envoyé là-bas. Et notre aide humanitaire ne sera pas à nouveau attaquée, comme c’est arrivé au Mavi Marmara, »
a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Al-Jazeera ce jeudi.
Des commandos israéliens étaient montés à bord du Mavi Marmara - qui voulait briser le blocus naval imposé sur Gaza par Israël et avaient assassiné neuf citoyens turcs dans les eaux internationales, générant un grave conflit diplomatique entre les deux pays.
Recep Tayyip Erdogan a également déclaré que la Turquie surveillerait étroitement les eaux internationales et qu’elle avait pris des mesures pour prévenir l’exploitation unilatérale par Israël des ressources naturelles [réserves d’hydrocarbures] dans la Méditerranée orientale.
Les relations turco-israéliennes se sont fortement dégradées la semaine dernière après qu’un rapport de l’ONU sur le raid meurtrier israélien, ait déclaré que le blocus naval de Gaza par Israël était légitime, mais que son raid sur la flottille qui tentait de briser le blocus était « excessif et déraisonnable ».
La Turquie a depuis expulsé les diplomates israéliens, coupé les liens militaires avec l’état sioniste, et promis de faire pression sur les autres nations pour appuyer la candidature de la Palestine pour se faire reconnaître un Etat aux Nations Unies en septembre.
La Turquie a pris l’engagement d’envoyer plus de patrouilles navales turques en Méditerranée.
Israël a exprimé ses regrets pour la perte de vies à bord de la flottille, mais a refusé de s’excuser, osant affirmer que ses forces avaient agi en légitime défense (Chutzpa israélienne typique - N.d.T).
Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à : http://english.aljazeera.net/news/e...
Traduction : Info-Palestine.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire