vendredi 29 janvier 2016

SYRIE : Les élucubrations de la CIA …Un nouveau concept forgé par le Pentagone : Les terroristes modérés.



C’est moderne, ça vient de sortir, c’est beau, c’est américain, c’est un nouveau concept forgé par les crânes d’œuf du Pentagone : les terroristes modérés.
Toutes les déclarations officielles récentes des politiciens occidentaux peuvent être résumées ainsi : «S’il y des terroristes qui ne s’appellent pas État islamique, ils peuvent continuer à se livrer au terrorisme et à couper la tête des gens. Car ce sont des Terroristes Modérés.»
Après avoir lu la position officielle de Washington, personnellement, je fus ému. Le concept même de terroriste modéré toucha profondément mon cœur innocent. D’une part, les États-Unis affirment que la Russie bombarde l’opposition modérée. D’autre part, il y a tout le temps quelque chose qui détonne et explose dans les installations de cette opposition pacifique. Ce sont sans doute les dépôts souterrains de l’opposition pacifique bombardés par l’armée de l’air russe qui réduit en miettes des tas de bons cadeaux paisibles largement distribués par la CIA à l’opposition pacifique.
Au même moment, Washington ne dissimule absolument pas que la CIA finance, entraîne et équipe l’opposition pacifique de Syrie. Si je comprends correctement les déclarations officielles de Washington, alors l’opposition pacifique en Syrie, avec l’aide de la CIA, se mue constamment en terroristes armés, les modérés. Les USA parlent constamment d’une sorte d’opposition syrienne modérée. Une opposition modérée, c’est une opposition pacifique, et une opposition pacifique, c’est une opposition qui n’est pas armée. Opposition est un terme politique. Un homme avec une arme à la main ne peut pas être un opposant. Il peut être un militant armé qui combat aux côtés de l’opposition. Mais il ne peut pas être l’opposition, indépendamment de ses vues et convictions politiques. Il appartient à  l’opposition seulement lorsqu’il dépose les armes et commence à défendre ses convictions par la politique, et non par des méthodes militaires.
Mais toujours est-il qu’il n’est pas simplement question d’une sorte de terroristes ordinaires, mais de bons terroristes, ce sont les terroristes modérés armés et entraînés par la CIA dans le but précis de renverser l’autorité légitime d’un autre État souverain. Cela change complètement le fond de l’affaire!
Saisissant tout cela, j’ai failli éclater en sanglots de savoir que quelque part, en Syrie lointaine, l’armée de l’air russe déverse des bombes non sur des terroristes, comme ce serait naturel, mais sur des terroristes modérés formés par la CIA! Avec le sentiment d’accomplir mon devoir civique, je téléphonai immédiatement. Et pas n’importe où, mais directement à l’état-major général du ministère de la Défense de la Fédération de Russie. Une jeune fille me répondit, à qui je demandai sans détour :
«Pourquoi avez-vous bombardé les terroristes en Syrie? Ils sont modérés : la CIA les a armés et entraînés?!? Ils ne décapitent ni ne brûlent les captifs vivants seulement pour s’amuser. Ils remplissent précisément les tâches qui leur ont été assignées par la CIA. Ils exécutent très consciencieusement et très modérément tous les ordres qui leur ont été donnés par la CIA afin de renverser l’autorité légitime en Syrie. Et juste pour ça, vous les bombardez!? »
La fille me transféra à l’officier de service qui expliqua très courtoisement :
«Même avant l’opération militaire en Syrie, l’état-major du ministère de la Défense a pris une décision responsable. L’essentiel de cette solution réside dans notre désir russe traditionnel d’adhérer strictement aux principes de légalité et de justice. Ainsi maintenant, toutes nos munitions sont réparties en deux catégories : normales et modérées. Contre les terroristes ordinaires, nous employons uniquement des munitions conventionnelles. Contre les terroristes modérés, nous utilisons seulement des munitions modérées. Donc, ne vous en faites pas, nous prenons en considération la nature modérée de certains terroristes, et nous les traitons avec justice.»
A ces mots, je me sentis soulagé. Mais demandai encore : « Utilisez-vous exclusivement des munitions modérées contre les terroristes modérés? Est-ce bien vrai?»
La source répondit : «Parole d’honneur!»
Je me sentis bien mieux. Pour clarifier définitivement, je m’enquis : «Dites-moi, en quoi vos munitions conventionnelles diffèrent-elles des modérées?»
«Nos munitions conventionnelles diffèrent des modérées exactement de la même façon que les terroristes normaux diffèrent des terroristes modérés : elles sont peintes d’une peinture différente, en des tons plus clairs et plus modérés», me répondit l’officier avant de raccrocher.
 Basile Terkin
Traduit du russe par La Luciole

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire