vendredi 11 décembre 2015

A GENOUX ! « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ! » George Orwell.



Au soir même où se profilent les cuisantes défaites électorales, il faut aux grenouilles d’isoloir vaincues trouver l’indispensable bouc émissaire sur lequel passer sa colère et à qui parfois adresser ses injures. En nombre, les électeurs de gauche l’ont trouvé ces temps derniers en la personne de l’abstentionniste. D’autres, plus cléments envers ce coupable idéal, sont allés le chercher ailleurs, parfois même du côté de Mossoul. Un dessin a par exemple circulé sur l’internet avec cette légende : « Le FN remercie son directeur marketing : Daesh. » Si les récents attentats et la trouille qu’ils ont engendrée peuvent être en partie responsables d’une progression du Front national, cette affirmation commode comme cette condamnation stupide de l’abstentionniste exonèrent un peu trop facilement d’autres « directeurs marketing » du FN, qui auront grandement contribué, avant que Daesh existe, à la progression incessante de ce parti fascisant.
Le premier d’entre tous reste et restera François Mitterrand, politicien retors s’il en fut, qui fit tout ce qu’il put pour favoriser l’émergence de cette organisation. Les preuves abondent. Electeurs de gauche aujourd’hui aux abois, cela ne vous gêna guère, il faut bien le dire. Ni sur le plan politique, le FN n’étant pas alors ce qu’il est numériquement devenu aujourd’hui, ni surtout sur le plan éthique, la stratégie d’utilisation aussi dangereuse que dégueulasse de ce parti, dans le seul but de faire chier la droite classique, ne vous ayant guère posé de problèmes moraux. Au contraire, dans un premier temps, ça vous a paru plutôt marrant, hein, de voir cette droite-là empêtrée dans ses problèmes à cause de cet encombrant Front national plus droitier qu’elle !
Il faudrait bien sûr évoquer aussi cette politique désastreuse menée par ceux-là mêmes que vous avez portés au pouvoir, politique dont vous êtes, par là même, en partie responsables, gens de gauche. Tous ces Cahuzac, ces Macron, ces Valls, après tous ces Tapie et ces Kouchner, toute cette caste richissime de possédants, de décideurs, de gavés, qui ne cesse de s’enrichir et de s’enrichir encore à côté de toute cette misère qui ne cesse de s’accroître et de s’accroître encore, et cela sous la présidence d’un homme que vous avez élu, gens de gauche, et qui disait de la finance qu’elle était son ennemi. Ne venez pas nous dire que vous n’êtes pour rien dans ce désastre lamentable. Comme l’affirmait avec raison George Orwell, « un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ! ». S’il vous plaît de rendre les abstentionnistes responsables de la non-élection de personnages de votre camp, de la défaite de partis politiques que vous soutenez, alors ne vous défaussez pas de votre responsabilité évidente quand ces mêmes personnages ou ces mêmes partis, élus grâce à vous, trahissent tout ce qu’ils promettent et salissent tout ce qu’ils touchent.
Ce serait trop facile !
Adorateurs du bulletin de vote, paillassons qui sans cesse redemandez de la semelle, receveurs permanents de coups de pieds au cul, voilà maintenant que vous vous tournez vers nous, aujourd’hui que la maison brûle. Vous en voulez encore et toujours, mais comme vous vous sentez un peu seuls il faudrait que se joignent à votre rituel tous ceux qui en ont plus que marre de toujours jouer les cocus dans la même tragi-comédie et tous ceux qui ne voulurent jamais endosser ce rôle.
Alors, vous qui vous êtes montrés aussi nuls dans vos choix, quand vous vous adressez à ces abstentionnistes de plus en plus nombreux, et à mes amis libertaires en particulier, pour crier au secours et appeler à l’aide, ayez au moins la pudeur de le faire poliment, avec humilité. Avoir permis sans cesse, par vos votes, que des politicards sans vergogne nous plongent dans le marasme que nous connaissons actuellement ne vous autorise nullement à donner des leçons de citoyenneté et de responsabilité à quiconque, quand cela ne va pas jusqu’aux insultes. Alors, si vous avez un peu de dignité, faites-vous petits ! Et s’il faut vraiment que je vienne vous épauler pour « faire barrage » à ce fascisme que vos représentants ont encouragé outre mesure par leur politique de merde, depuis le temps qu’on vous a prévenus que vous faisiez fausse route tout en ne récoltant que vos ricanements suffisants, votre mépris grandiose, eh bien j’exige que vous m’imploriez ! Je veux qu’on me supplie ! A genoux !
https://florealanar.wordpress.com/2...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire