lundi 6 avril 2015

YEMEN : L’Arabie Saoudite a mis le feu à l’Orient du Monde. L'incendie est allumé avec la bénédiction des Etats-Unis et de leurs alliés. L'embrasement commencé en Irak, en Libye puis en Syrie est désormais général.


Une invasion en règle.

Depuis le 26 mars de cette année, l'Arabie Saoudite, alliée à huit autres pays arabes et deux grandes "démocraties" islamiques non-arabes : le Pakistan et l'inévitable Turquie - toujours dans les "bons" coups – a envahi un état souverain : le Yémen.
Le prétexte avancé : l'Arabie Saoudite viendrait au secours de la moitié de la population yéménite sunnite en guerre contre l'autre moitié chiite.

Qui relance un conflit multi millénaire.

Comme toutes les guerres, celle-ci se dissimule sous la couverture idéologique du moment : celle d'une bataille entre deux idéologies ou deux religions en l'occurrence l'Islam chiite contre l'Islam Sunnite. En réalité l'enjeu est tout autre ordre. C'est une guerre multi-millénaires qui vient de raviver sous nos yeux, celle opposant les Perses aux Arabes.

Depuis 2500 ans l'Iran est la puissance dominante de la région. De Rome à Saddam Hussein, l'Iran depuis des temps immémoriaux a fait face aux envahisseurs d'où qu'ils viennent. Que ces envahisseurs soient Occidentaux ou armés par des Européens n'est pas une situation inédite.

Une nouvelle fois, des forces poussées par l'Occident s'en prennent à l'Iran via ses alliés.

Ça y est. C'est fait. Avec la bénédiction de l'Occident, l'Arabie Saoudite a mis le feu au Moyen Orient. En envahissant le Yémen, un pays plus grand la France, et peuplé comme la moitié de notre patrie, l'Arabie Saoudite a allumé un incendie qui ne s'éteindra pas de sitôt.

Contre un Empire et ses alliés.

Car l'Iran, comme tout grand empire qui se respecte, a des alliés.

Comme jadis, l'Union Soviétique instrumentalisait tous les Communistes de la planète au service des intérêts de la Russie, allant jusqu'à s'allier au III eme Reich, l'Iran a instrumentalisé, du Liban, à l’Irak, de la Syrie au Yémen, tous les Chiites du monde, au service du peuple iranien, au service de la Puissance Perse.

Ce sont ces Chiites qui sont frappés aujourd'hui au Yémen, comme ils le furent il y a quelques années à Bahreïn. Tout cela dans l'assourdissant silence des puissances occidentales, d'habitude si promptes à dénoncer les interventions étrangères, quand elles viennent ou viendraient(!) de Russie, par exemple !

Une guerre d'une nouvelle dimension.

Cette guerre, peu couverte par nos media, peut-être un peu honteux de voir les USA et leurs amis, habituels champions de la démocratie, allié de l'Arabie Saoudite qui n'est pas vraiment un modèle du genre, mais enfin après ce qu'on a vu en Ukraine ... est d'une importance qui dépasse celles déjà en cours en Syrie, en Iraq ou en Libye, car elle fait s'opposer directement plusieurs états dont la puissance arabe dominante de la péninsule du même nom.

Déclenchée par un irresponsable, mal calculée et mal préparée.

Cette guerre a été déclenchée par un roitelet saoudien mal dégrossis et sans expérience : Mohammed ben Salmane al-Saoud qui ne mesure visiblement pas les conséquences de ses actes. L'Arabie Saoudite est à peine plus peuplée que le Yémen (30 millions d'habitants contre 26 millions). Elle est elle-même un régime totalement vermoulu et au bord de l'implosion. Son armée, équipée, par des Occidentaux, selon des critères de guerres classiques occidentales, c'est à dire de guerres frontales comme on en vit entre 1939 et 1945 et comme on l'imagina pendant la Guerre Froide, n'est absolument pas pensée, entraînée et encore moins expérimentée pour une guérilla urbaine comme il s'en produit aujourd'hui au Yémen.

Le petit calcul pensant intelligent de placer cette guerre pendant les négociations finales sur le nucléaire iranien ne changera rien à l'affaire.

L'issue en est inscrite.

Dans cette guerre, on voit la première puissance arabe de la région directement impliquée, dans des batailles qu'elle ne peut pas gagner, parce que son armée n'est pas conçue pour et que la volonté de son peuple est inexistante (les Saoudiens ne luttent pas contre une invasion iranienne mais contre leurs frères Arabes, où est leur motivation ?). L'Arabie Saoudite va donc prendre les pires coups de face, sans qu'aucun pays tampon, aucune mer, aucun relief infranchissable ne la protège d'une contre-offensive ou d'une contagion du Yémen voisin.

La défaite est programmée avec en arrière plan l'effondrement d'un régime corrompu et... un embrasement possible de la région autour des Lieux Saints.

L'incendie est allumé, L'Arabie Saoudite avec la bénédiction des Etats-Unis et de leurs alliés a mis le feu au Moyen Orient. L'embrasement commencé en Irak, en Libye puis en Syrie est désormais général.
Source : SITE LE KERGOAT

2 commentaires:

  1. Vous vous trompez. Le premier lieu d'expérimentation de la guerre sans fin reste la Somalie, qui donnera son nom à la technique dite somalisation mise en place par l'impérialisme US,

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer