samedi 23 août 2014

Israël, le golem…. on se demande aujourd’hui pourquoi l’O.N.U proteste promptement contre l’enlèvement d’un soldat et non sur les centaines d’enfants, de femmes et de tous ces civils assassinés à Ghaza.



La colonisation de la Palestine continue à-coups de massacres des populations à intervalle presque régulier, depuis plus d’un demi siècle, encouragée par les grandes puissances occidentales et les royaumes arabes , aidés par ces intellectuels, jusqu’à des philosophes français qui prônent carrément la suprématie de la race juive quand d’autres pour avoir bonne conscience vont jusqu’à demander une enquête sur Ghaza . Les images en directs des bombes larguées sur des foyers, sur des écoles tuant et ensevelissant des civils, des enfants ne suffisent ni à les émouvoir ni à les faire réfléchir, jusqu’à tous ceux accusent le Hamas, au moment même ou il résiste.
Si des protestants évangélistes ou autres sionistes américains sont organisés dans l’AIPAC* pour exercer du lobbying sur le Congrès étatsuniens le plus puissant parlement au monde, pour aider Israël dans son expansion coloniale, au dépend de la Palestine, les musulmans eux s’organisent dans des unions, à l’exemple de l’Union Arabe, piégées par le racisme et les féodalités ou dans des mouvements terroristes, les Qaïda… ou assimilés à des terroristes et ne sont dans ce cas d’aucune aide aux palestiniens mais tout au contraire. Si le HAMAS palestinien semble faire exception, nous savons tous que lors des guerres d’indépendance les islamistes possèdent une frange de résistants face aux occupants, qu’ils considèrent comme des impies, quand d’autres prennent ses mêmes occupants pour une bénédiction divine. La première s’assimile temporairement au nationalisme et la deuxième au collaborationnisme et à la trahison. Hamas résiste, qu’on ne se trompe donc pas, ce n’es pas ce mouvement qui est le golem, bien au contraire, mais Israël, le golem des puissances occidentales.
Adolf Eichmann, ce haut fonctionnaire allemand, cet officier supérieur nazi kidnappé par les agents du Mossad en mai 1960 en Argentine, lynché à Jérusalem n’entame t-il pas la naissance du golem ? Eichmann a été lynché, si on considère avec Hannah Arendt que le procès était celui du système politique et non celui de l’assassin. On se demandait pourquoi l’extradition de ce criminel allemand n’avait pas été exigée par la République fédérale d’Allemagne ou par la République démocratique Allemande ? Comme on se demande aujourd’hui pourquoi l’O.N.U proteste promptement contre l’enlèvement d’un soldat et non sur les centaines d’enfants, de femmes et de tous ces civils assassinés à Ghaza. Quand on sait quelques jours après que le soldat a été tué au combat, on peut conclure que " l’enlèvement " fait partie de la guerre psychologique que livre Israël à ses ennemis mais aussi à ses amis depuis le procès " d’Eichmann " à l’instar de ses trêves unilatérales actuelles !
Nous savons aujourd’hui que si les américains ont plombé Angéla Merkel la présidente d’Allemagne, les israéliens eux ont plombé John Kerry, le secrétaire d’état américain ! Et dire qu’Ils veulent faire du nucléaire iranien une menace sur le monde. Nous savons aujourd’hui plus que jamais que le nucléaire d’Israël, est entre les mains de criminels de guerre, sachant qu’un leurre n’est jamais gratuit, devrait nous faire réfléchir d’avantage.
* L’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) est un groupe de pression né en 1951 aux États-Unis visant à consolider Israël et son territoire au dépend de la Palestine et des pays de la région.
Source : MEDIAPART

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire