vendredi 20 septembre 2013

Pressions sur l’OMS : l’Uranium appauvri et cancer en Irak …….A l’heure où des bruits de bottes se font entendre en France et aux Etats-Unis, il est intéressant de remettre en mémoire les méfaits de ces deux Etats en matière d’utilisation d’armes chimiques ou de répression à tout crin.

1.     Qui le premier a eu recours à la plus dangereuse arme chimique ou radioactive contre des populations civiles au Japon, à Nagasaki et Hiroshima, faisant sur le moment 100.000 morts  avec des conséquences sur trois autres générations ?
2.     Qui a aspergé le Vietnam avec l’agent Orange toujours contre des populations civiles, comme le rappelle, ci-après, Denis Halliday sans avoir jamais déclaré la guerre à ce pays ?
3.     Qui a utilisé des armes à l’uranium appauvri en Irak, décimant des enfants et des mères ?
4.     Qui a, en Algérie, déversé du napalm sur une population civile des départements français, dans une guerre sans nom?
Et ce sont ces gens-là qui donnent des leçons de morale et veulent « punir » sous couvert du nouveau concept « humanitaire » de « protection des populations civiles » alors que les lois de la guerre restreignent les effets de celle-ci  aux combattants ?
Source : Afrique Asie


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire