lundi 2 septembre 2013

LE BASSIN MINIER DU PAS-DE-CALAIS CONTRE LA GUERRE ! RASSEMBLEMENT LE MERCREDI 4 SEPTEMBRE Á 18H00 DEVANT LES MAIRIES PUIS LES SOUS-PRÉFECTURES Á BÉTHUNE ET Á LENS

Pas d’argent pour les guerres ! Pas d’ingérence impérialiste ! Pas de bombardements ! Stop aux mensonges, vive la Paix et le progrès social ! L’argent pour les acquis, pas pour la guerre en Syrie, et des sous pour nos retraites, pas pour la reconquête !
CONTRE TOUTE INTERVENTION MILITAIRE, ET TOUTE INGÉRENCE IMPÉRIALISTE EN SYRIE !
FRANCE HORS DE LA COALITION [Etats-Unis – Grande-Bretagne – Turquie] !

Réunis le 28 août à Divion, des membres mandatés par les organisations politiques PCF, PRCF, Jeunesses communistes, NPA, PG, COBAMIO, des membres d’organisations syndicales et d’autres militants progressistes, ont décidé d’appeler à des rassemblements simultanés à Béthune et Lens, le mercredi 4 septembre, jour du débat parlementaire (congrès Assemblée nationale et Sénat) sans vote sur l’implication militaire de la France dans le conflit en Syrie.
Après débat, il a été considéré unanimement que cette ingérence militaire de l’Occident dans le conflit syrien est de nature impérialiste contre la souveraineté de la Nation et du peuple de Syrie.
Même si nous condamnons l’emploi d’armes chimiques par l’un des deux camps en conflit depuis deux ans, le recours à la puissance militaire est un crime lourd de conséquences pour les peuples du monde.
D’ailleurs, le recours aux armes chimiques, à supposer qu’il soit établi et qu’il ne soit pas le fait des insurgés djihadistes armés par le Qatar et l’Occident, ne doit pas nous faire oublier les bombes au phosphate blanc employées contre Gaza ou celles à l’uranium appauvri employées en Irak et en Libye.
Il évoque aussi l’emploi de napalm et d’agent orange lors des guerres du Vietnam et d’Algérie. Si les centaines de présumés « gazés » exposés dans les média sont terribles, il ne faut pas oublier qu’au Rwanda, près d’un million de personnes ont été massacrées à la machette, sous les yeux des mêmes puissances qui aujourd’hui crient au loup, mais ne sont, à l’époque, jamais intervenues quand il s’agissait de mettre en cause leurs protégés
La guerre est toujours tragique ; c’est la raison de notre engagement pour la Paix. De surcroît aujourd’hui risques d’embraser le Proche-Orient tout entier, voire la planète, sont donc réels.
Cette guerre civile en Syrie est une création diabolique qui entre dans le cadre de la modification de la géopolitique mondiale instrumentalisée par les Etats-Unis et les puissances impérialistes occidentales (des barbouses des services secrets et des militaires occidentaux sont sur place depuis des mois) , mais aussi par les oligarchies féodales du Golfe (Qatar-Arabie Saoudite-Emirats Arabes Unis…) qui financent et arment les pseudo-rebelles dont la plupart sont des salafistes venus combattre sur ordre des organisations terroristes religieuses. Les mêmes que la France dit avoir combattu au Mali ces derniers mois.
Le but final de l’Occident capitaliste est de s’approprier le Proche et Moyen Orient en le recolonisant, et d’encercler l’Iran, l’ennemi suprême de l’Occident et d’Israël. L’Iran qui refuse toute compromission avec le grand Capital mondial et les multinationales et entend garder sa souveraineté et son intégrité territoriale, notamment sur le détroit d’Ormuz, les routes du pétrole et du gaz.
Mais l’entreprise impérialiste occidentale vise aussi à provoquer la Russie et la Chine, considérés comme des rivaux trop puissants et trop influents, quand au même moment le parlement britannique interdit à Cameron d’intervenir.
Au moment où Hollande parle d’ « un soutien international », alors que de nombreux pays refusent la solution guerrière, c’est une victoire des peuples, et notamment une victoire en différé de ceux qui avait contesté la décision de Tony Blair d’intervenir en Irak sur la base de mensonges éhontés. Mais qui peut douter qu’en contrebande, l’impérialiste Cameron ne va pas tenter de contourner la décision parlementaire ?
Ajoutons qu’il est absolument scandaleux, au moment où le gouvernement ponctionne de toutes les manières possibles le pouvoir d’achat populaire, les retraites et les services publics, de constater qu’il est en capacité de trouver des milliards d’euro, car c’est ce que coûterait une telle guerre, pour attaquer la République syrienne qui ne nous a rien fait. Si bien qu’en condamnant cette entreprise guerrière, qui se met en place en bafouant grossièrement le droit international et la Charte de l’ONU, nous avons aussi conscience de défendre le peuple de France : car, comme le disait Marx, « un peuple qui en opprime d’autres ne saurait être libre ».
Pour toutes ces raisons, nous appelons l’ensemble des progressistes du Bassin minier du Pas-de-Calais à refuser cette guerre contre la Syrie, et à être nombreux à entrer en résistance contre toute ingérence de la France ou de l’Occident et contre l’emploi de la force armée contre la Syrie et le peuple syrien.
Pas d’argent pour les guerres ! Pas d’ingérence impérialiste ! Pas de bombardements ! Stop aux mensonges, vive la Paix et le progrès social ! L’argent pour les acquis, pas pour la guerre en Syrie, et des sous pour nos retraites, pas pour la reconquête !
Signatures :
Politiques : Fédération du Pas-de-Calais du Parti Communiste, Pôle de Renaissance Communiste en France, Parti de Gauche, Nouveau Parti Anticapitaliste, Fédération Pas-de-Calais des Jeunesses Communistes, Coordination Communiste Nord-Pas-de-Calais, Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais, Section PCF de Bruay la Buissière, Section PCF de Harnes ; Section PCF de Divion.
Associatives : Confédération Nationale du Logement du Pas de Calais, Front Solidaire, Comité des Sans-Papiers 59, Comité « Libérez-les ! » 59-62. Front Uni de l’Immigration et des Quartiers Populaires.
Syndicales : Union Départementale CGT du Pas-de-Calais, Syndicat CGT Fraisnor, Union Locale CGT de Béthune, Union Locale CGT d’Auchel, Syndicat départemental CGT Vie Active, Syndicat CGT Desquesnes, Syndicat des Chômeurs et Précaires de l’arrondissement de Béthune et environs, Syndicat CGT TKES.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire