samedi 27 septembre 2014

ILS AGONISENT DANS LES PRISONS ROYALES AU MAROC .Le monde entier doit interpeller le régime au Maroc sur la situation des droits de l’Homme sur ses crimes qu’il commet encore maintenant



les détenus POLITIQUES  sont dans une situation très critique, ils sont à leur 47eme jour de grève de la faim. leurs familles, amis et camarades  en  rassemblement devant la prison de Ain Kadous familles ont été tabassé sauvagement par la police .
les familles appellent au secours et demandent votre aide et vous demandent de porter à la connaissance  de l'opinion public en France leur cause. le régime au Maroc torture, viole et harcèle sous silence.
la situation dans les prisons est vraiment dramatiques. le monde entier doit le savoir . La monarchie avec son gouvernement islamiste portent atteinte quotidiennement aux libertés et aux droits de l'Homme. 
les familles , amis et camarades des détenus politiques étaient en deuil le 13 aout dernier. ils ont perdu un des leurs, Mustapha Meziani après 72 jours de  grève de la faim. ils n'ont qu'une chose en tête libérez sain et sauf leurs fils, amis et camardes emprisonnés, torturés  et présentés à l'opinion public comme des criminels alors qu'ils sont des militants progressistes et résistants qui oeuvrent  pour un Maroc démocratique laïque où le droit des citoyens soit reconnu et pratiqué sans crainte aucune.
au nom du Comité de Soutien je vous demande de faire le nécessaire et dénoncer un régime qui se considère intouchable et hors tout questionnement.
Moha Oukziz, coordinateur du Comité en France de Soutien aux Détenus Politiques au maroc.

ci dessous le communiqué  du Comité
Les détenus politiques au Maroc sont en grève de la faim et continuent de lutter
Contrairement à la propagande officielle, le régime réactionnaire au Maroc fait régner la répression.
Les arrestations, la torture et l’emprisonnement sont la seule réponse que porte le régime aux revendications des ouvriers, paysans sans terres, aux chômeurs, aux étudiants, et à tous les  secteurs  d’activités confondus.
Les protestations montent et s’amplifient et le peuple sous la dictature grogne et souffre et ne respire que la misère et la répression.
Rien qu’entre 2011 et 2013, plus de 307 personnes ont été arrêtées et emprisonnées pour des raisons politiques et d’opinion.Plus de 12 personnes sont tombées martyrs dans la même période.( voir AL Jalladoun( les tortionnaires ) ouvrage de Mohamed Ghaloud, Ibrahim Saidi, Mohamed Zaghdidi et Mohamed Fetal)
Actuellement encore, les prisons de Tanger ,Taza, Casablanca, Meknes, Marrakech , Fès, etc contiennent des prisonniers politiques. Ils vivent dans des conditions atroces et insupportables. Le traitement que les administrations pénitentiaires leur infligent est inhumain: manque de soins, de nourriture,  torture et harcèlement.
Dans la prison de Ain Kadous à Fès, des prisonniers politiques amis et camarades de Mustapha Meziani, tombé en martyr après 72 jours de la grève de la faim, continuent la lutte.
Ils observent la grève depuis le 10 aout 2014; il s’agit de :
Abdennabi CHAOUL,
Belkacem BEN AZ
Yassine EL MSAIH
Abdelouhab EL REMADI
Hicham BOULEFT
 Leur état de santé est très critique. Ils réclament une amélioration de leur condition de vie, la possibilité de poursuivre et reprendre les études et le statut de détenus politiques. Dans la même prison ain Kadous, d’autres détenus politiques menacent d’observer la grève de la faim:  Mustapha Chaoul, Mohamed Ghaloud et bien d’autres.
D’autres ont observé la grève de la faim dans la prison Toullal II à Meknes depuis le 5 septembre 2014. il s’agit de :
Hassan KOUKOU
Mounir AIT KHAFOU
Soufiane EL SGHIR
Hassan AHMOUCH
Leurs  familles  et amis organisent des actions de solidarité.A Fès les forces de l’ordre ont dispersé le sit in  devant la prison avec  brutalité et  haine contre les familles. Ils ont même arrêté les mamans et soeurs de Yassine Elmsaih et d’Omar Taibi, la soeur de Hicham Bouleft a été aussi arrêtée ainsi que  les militants et amis présents. Zakaria EL AZOUZI  est tabassé , arrêté et emprisonné dans la prison Ain kadous à Fès. Faut il signaler que la maman d’Omar Taibi est rongée par la maladie.( voir les liens suivants : https://www.facebook.com/video.php?v=514999328636689&set=vb.100003798786870&type=2&theater             
http://lutte-radicale.blogspot.fr/2014/08/toute-notre-solidarite-travers-elle.html)
abdennabi Chaoul est encore au CHU de Fes , affaiblie attaché et menotté au lit.
Aujourd'hui  le 15 SEPTEMBRE , Yassine Elmsaih s’est évanouit dans les couloirs du Tribunal à Fès sans qu’on lui apporte secours. 
Tous les grévistes de la faim ont perdu beaucoup de poids et vomissent  du sang.
comment peut-on admettre   que le régime tue à petit feu ces grands militants progressistes  résistants, sous silence et avec une grande complicité  même ici en France et en Europe.
le monde entier doit interpeller le régime au Maroc sur la situation des droits de l’Homme sur ses crimes qu’il commet encore maintenant. Il a tué Mustapha Meziani et exprime sa volonté de tuer les autres grévistes de la faim.
La grève de la faim en est à son 37 eme jour. Les détenus agonisent face à l’entêtement et la volonté de l’administration pénitentiaire; en fin de compte le régime veut écraser ces braves et cadres militants résistants et les présenter à l’opinion publique comme étant des criminels.
Ce dossier des prisonniers politiques au Maroc ne doit pas passer sous silence; le monde entier doit savoir que la vie sociale et  économique est cadenassée et étouffée. Le régime au Maroc ne peut apporter aucune solution aux revendications  populaires et à celles des prisonniers politiques. Il manifeste la volonté d’étouffer le dossier et de les condamner durement sans  véritable procès.
Aucun juge n’instruit au sujet de la torture que subissent les détenus. Même leurs corps portent encore des traces bien marquées des matraques , des coups, des gifles etc. Aucun juge n’instruit sur la violence et harcèlement subits par les prisonniers politiques. Les détenus témoignent que  les aveux leur ont été arrachés par violence et torture et pire les imprimés des aveux sont préparés et sont dans les placards des bureau des tortionnaires avant même leurs arrestations, leur signature n’est qu’une formalité que les tortionnaires obtiennent des détenus  sous la torture et la violence ou se  chargent eux- mêmes de signer à leur place. 
Nous interpellons votre devoir et conscience de citoyen avant tout pour venir à l’aide des détenus politiques progressistes et résistants au Maroc ainsi que leurs familles.
ça suffit.
Mustapha Meziani est tombé en martyr le 13 aout 2014 , après 72 jours de grève de la faim, 72 jours de souffrance et de négligences.
 Nous ne voulons pas être en deuil encore une fois, alors il y a même pas quarante jours que nous avons perdu Mustapha Meziani.
Aidez nous à libérez les détenus politiques au Maroc, aidez nous à condamner le régime réactionnaire au Maroc. les combats des militants résistants emprisonnés et en grève de la faim sont légitimes, ils portent l’espoir du changement au Maroc, l’espoir de l’émancipation de tout un peuple avec ses ouvriers, ses fellahs, ses chômeurs, ses pauvres , en un Maroc démocratique laïque où la citoyenneté  et les droits des marocains seront enfin reconnus, respectés et défendus.
liberté pour tous les  détenus politiques  au Maroc.
fait en France le 15 septembre 2014,
LE Comité de Soutien en France aux Détenus Politiques au Maroc.
ezedinetaza@yahoo.fr
PS: les détenus Politiques à Meknès ont suspendu la grève. à Fes, trois grévistes de la faim sont dans le coma et transféré au CHU de la ville ; Abdennabi Cheoul, Yassine Elmsaih et Belkacem Ben az.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire